Deux projets Edibatec retenus par le PUCA

By 30 octobre 2015avril 25th, 2018Actus

Édibatec a déposé deux dossiers en réponse à l’appel à propositions d’expérimentations et de « bonnes pratiques » sur le BIM – maquette numérique, initié par le Plan urbanisme, construction, architecture (PUCA) et ses partenaires du Prebat en juin 2014. Les deux projets ont été retenus par le jury le 7 septembre dernier dans la catégorie « Processus, Concepts, Idées, Services ».

  • Le premier dossier concerne le Projet BIM‐Produits.

Il propose d’expérimenter la mise en œuvre d’une passerelle entre la base de données Édibatec et les différentes bibliothèques de composants BIM du marché. Pour les industriels, cette passerelle va permettre de simplifier le processus de diffusion et de mise à jour des données techniques. Pour les utilisateurs, cela offre l’assurance de disposer au sein de la maquette numérique d’informations cohérentes sur les produits mis en œuvre.

Le projet consiste à identifier les mécanismes de liaison possible entre les différentes plate-formes, étudier les mécanismes de mise à jour et de synchronisation dans le temps des données et estimer les schémas de relation possible, sachant que certains composants BIM peuvent être associés à plusieurs fiches produits Edibatec.

Des prototypes de base des composants BIM et des bases de données techniques communicantes seront réalisés. Le projet est un projet collectif rassemblant l’ensemble des adhérents Edibatec intéressés par cette démarche. Toutefois certains membres seront plus particulièrement actifs comme BBS Slama, BIMObject, Polantis.

  • Le deuxième dossier concerne le projet BIM Elec Auvergne & Limousin.

Il propose la mise en place d’une expérimentation, à l’échelle des régions Auvergne et Limousin, d’une méthodologie d’intégration du domaine électrique du bâtiment dans la maquette numérique BIM. Le projet vient en complément du travail effectué au niveau national par le groupe BIM-Élec créé à l’initiative de la FFB et FFIE, et s’attache à étudier les problèmes spécifiques auxquels sont confrontés les PME et TPE.

In fine, il permettra à des installateurs électriques de participer à des projets BIM. Il est nécessaire, pour cela, d’identifier les processus actuels d’accès à l’information numérique du bâtiment permettant son exploitation et son enrichissement, et de déterminer le besoin des entreprises en terme d’informations techniques et graphiques des produits électriques.