Edibatec à l’heure des directives ErP sur l’écoconception

By 6 juin 2016 avril 25th, 2018 Actus

Depuis le 26 septembre dernier, certains équipements de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire ainsi que certains ballons d’eau chaude sanitaire doivent respecter les directives ErP sur l’écoconception (Directive 2009/125/CE) et l’étiquetage énergétique (Directive 2010/30/UE). Ces deux directives font partie du « paquet énergie-climat » voté dans le cadre du Protocole de Kyoto.

En ce qui concerne l’écoconception, toutes les chaudières, à l’exception des chaudières à biomasse, et toutes les pompes à chaleur d’une puissance inférieure à 400 kW sont concernées, ainsi que les chauffe-eau ayant une puissance thermique nominale ≤ 400 kW et les ballons d’eau chaude ayant un volume de stockage ≤ 2 000 litres.

En ce qui concerne l’étiquetage, toutes les chaudières et pompes à chaleur dont la puissance thermique est inférieure à 70 kW sont concernées, ainsi que les chauffe-eau d’une puissance thermique nominale maximale de 70 kW et les ballons d’eau chaude d’une capacité de stockage maximale de 500 litres.

Comme annoncé précédemment, si ces informations de « consommation en énergie et en autres ressources » ne sont pas directement utiles aux calculs RT 2012, EDIBATEC a choisi de les mettre à disposition dans sa base de données afin d’apporter aux bureaux d’études un critère de choix supplémentaire.

Concernant les chaudières et chaudières mixtes présentes dans la base, vous trouverez ainsi des informations sur leur fonction (chauffage des locaux et, le cas échéant, chauffage de l’eau, avec le profil de soutirage déclaré) ; la classe d’efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage des locaux et la classe d’efficacité énergétique pour le chauffage de l’eau ; le niveau de puissance acoustique Lw(A) à l’intérieur en dB ; le cas échéant, un pictogramme indiquant que le dispositif de chauffage de l’eau peut ne fonctionner qu’en heures creuses ; et enfin la puissance thermique nominale (chauffage en kW).

Pour les pompes à chaleur (PAC), l’étiquetage énergétique indique la fonction de chauffage des locaux, respectivement pour l’application à moyenne et à basse température ; la classe d’efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage des locaux dans les conditions climatiques moyennes, respectivement pour l’application à moyenne et à basse température ; la puissance thermique nominale, y compris la puissance thermique nominale de tout dispositif de chauffage d’appoint, en kW, dans les conditions climatiques moyennes, plus froides et plus chaudes, respectivement pour l’application à moyenne et à basse température; la carte des températures en Europe représentant trois zones de température indicatives; le niveau de puissance acoustique LWA, à l’intérieur (le cas échéant) et à l’extérieur, en dB. Si la PAC est à double service, l’étiquette montre également la fonction de chauffage de l’eau, avec le profil de soutirage déclaré ; la classe d’efficacité énergétique pour le chauffage de l’eau dans les conditions climatiques moyennes ; et pour les dispositifs de chauffage mixtes par pompe à chaleur qui peuvent ne fonctionner qu’en heures creuses, le pictogramme concerné.

Pour les chauffe-eau, l’étiquette affiche la fonction de chauffage de l’eau, y compris le profil de soutirage déclaré ; la classe d’efficacité énergétique pour le chauffage de l’eau ; la consommation annuelle d’électricité, exprimée en kWh d’énergie finale, et/ou la consommation annuelle de combustible, exprimée en GJ PCS ; le niveau de puissance acoustique LWA, à l’intérieur, exprimé en dB ; et pour les chauffe-eau conventionnels qui peuvent fonctionner uniquement en heures creuses, le pictogramme adéquat. Pour les chauffe-eau thermodynamiques, la classe d’efficacité énergétique pour le chauffage de l’eau est donnée dans les conditions climatiques moyennes ; la consommation annuelle d’électricité et/ou la consommation annuelle de combustible, exprimée en GJ PCS, est donnée dans les conditions climatiques moyennes, plus froides et plus chaudes. L’étiquette comprend en outre la carte des températures en Europe représentant trois zones de température indicatives;

Pour les ballons d’ECS (classe énergétique), enfin, on peut lire sur l’étiquette la fonction de stockage de l’eau ; la classe d’efficacité énergétique ; les pertes statiques en W ; et la capacité de stockage du ballon d’eau chaude en litres.

Vous pouvez retrouver toutes les étiquettes énergie des produits dans les règlements n° 811/2013 et 812/2013