EDIBATEC met en avant les directives ErP et étiquetage énergétique

By 12 février 2016avril 25th, 2018Actus

Dans le cadre du Protocole de Kyoto, l’Union Européenne a voté un ensemble de mesures appelées « paquet énergie-climat ». Parmi elles, deux directives :

  • la Directive 2009/125/CE du 21 octobre 2009, dites directive ErP (Energy-related Products), qui détermine les exigences en matière d’écoconception des produits liés à l’énergie. Elle vise à bannir du marché européen les produits les moins performants. Le respect de ces exigences est obligatoire pour obtenir le marquage CE.
  • et la Directive 2010/30/UE du 19 mai 2010 qui concerne l’indication de la consommation en énergie et en autres ressources des produits liés à l’énergie. Cette indication se fait par voie d’étiquetage et d’uniformisation des informations relatives aux produits. Elle doit permettre aux particuliers, de comparer la performance énergétique des produits et les inciter à choisir les produits les plus vertueux. Elle est également obligatoire pour obtenir le marquage CE.

Pour la mise en application de ces directives, les produits ont été regroupés par familles (lots), avec des règlements donnés pour chacune. Le lot 1 regroupe par exemple les dispositifs de chauffage des locaux et dispositifs de chauffage mixtes, électriques ou alimentés en combustibles liquides ou gazeux pour des systèmes de chauffage central à eau, le lot 2 les chauffe-eaux / ballons de stockage, le lot 6 les systèmes de ventilation, le lot 10 les climatiseurs < 12kW, le lot 11 les circulateurs indépendants et circulateurs intégrés dans des produits, hors circulateurs d’eau potable et le lot 21 les systèmes de climatisation > 12kW.

Les règlements assortis à chaque lot définissent les exigences, évolutives, relatives aux produits, les informations sur la consommation en énergie que doit contenir l’étiquette et à partir de quand l’affichage de celle-ci est obligatoire. Pour les dispositifs de chauffage des locaux, les dispositifs de chauffage mixte ou les dispositifs de chauffage combinés (systèmes) d’une puissance thermique nominale inférieure ou égale à 70 kW, pour les chauffe-eau d’une puissance thermique nominale inférieure ou égale à 70 kW, et pour les ballons d’eau chaude d’une capacité de stockage inférieure ou égale à 500 litres, l’obligation d’affichage est entrée en vigueur en septembre dernier. Les étiquettes connues pour les appareils électroménagers tels que téléviseurs et réfrigérateurs, doivent donc désormais également être présentes sur ces produits.

Pour une chaudière gaz mixte, elle doit par exemple faire apparaître la classe d’efficacité énergétique saisonnière pour le chauffage des locaux, comprise entre G et A++, la classe d’efficacité énergétique pour le chauffage de l’eau, comprise entre G et A, le niveau de puissance acoustique, la puissance thermique nominale (chauffage en kW), et le cas échéant, un pictogramme indiquant que le dispositif de chauffage de l’eau peut ne fonctionner qu’en heures creuses.

Si ces informations de « consommation en énergie et en autres ressources » ne sont pas directement utiles aux calculs RT 2012, EDIBATEC a choisi de les mettre à disposition dans sa base de données afin d’apporter aux bureaux d’études un critère de choix supplémentaire. Vous trouverez donc bientôt ces informations pour chaque produit